July August 2018

The Dréno Affair

GOODBYE JEAN-PIERRE DRÉNO!

 

page2entraide_182px

 

BIMCAM suggère à tout un chacun de voir la responsabilité de la mort de la petite Noélanie, horreur dont Jean-Pierre DRÉNO assume la responsabilité (voir ci-après).

http://www.violencescolaire.fr/

BIMCAM

FAX URGENT ET OFFICIEL

Att: Monsieur le Procureur Général de Monaco Jean-Pierre DRENO

Fax vérifié comme non sûr : +377 93 50 05 68

Exp : BIMCAM

Fax : Il ne pourra être répondu par télécopie à la présente car envoyé d’un tiers, étranger au dossier ; toute adresse correcte est aux mains du destinataire, de la Greffière en Chef du Palais de Justice tout comme l’adresse par courriel info@bimcam.com

Date : 7 avril 2014

Pages en tout : voir l’original ou contacter BIMCAM

« Jean Pierre Dréno comparaîtra devant le tribunal correctionnel pour violation du secret de l’enquête et de la présomption d’innocence le 7 avril »

Re : Club 137 ; relance de toutes mes plaintes antérieures ; plainte pour vol contre madame la Greffière en Chef du Palais de Justice de Monaco Béatrice BARDY et plaintes en découlant sis les articles 279 et 137 du Code pénal ; Plainte contre Madame Martine PROVENCE, sis les articles 279 et 137 du Code pénal.

Monsieur le Procureur Général de Monaco et prévenu en ce jour devant son Tribunal Correctionnel Jean-Pierre DRENO,

Je vous écris la présente en toute hâte, sans savoir si Vous comparaissez libre ou non, assisté d’un avocat ou non. Cette remarque est de taille vis-à vis les obligations de Monaco envers le Conseil de l’Europe ; pour valoir ce que de Droit.

Ne sachant pas quels sont Vos pouvoirs de ce jour – tout en les connaissant en théorie selons les Codes et Lois de Monaco, ou du moins ceux valables depuis l’adhésion au Conseil de l’Europe,

Je soussigné, David Fristedt, rédacteur en chef et responsable de la publication BIMCAM, « Burglary in Monaco, Cambriolage À Monaco », selon ce qu’écrit notament le désormais mondialement fameux juge d’instruction Loïc MALBRANCKE (libre, par Vos soins, et c’est ici que l’arrêt de la Cour Administratve Suprême du Royaume de Suède prend de l’ampleur, sur le « qui accusera qui »), relance par la présente l’ensemble de mes plaintes, et notament celle contre le Ministre d’État Monsieur Michel ROGER, et porte en outre par la présente plainte contre Madame la Greffière en Chef Béatrice BARDY pour vol de 26€20 (vingt-six euros et vingt cents) et pour le vol d’un pouvoir ad hoc implicant le personnel de l’Ambassade de Suède à Paris entre autres, le 8 mars 2013, et pour fausse attestation tout comme pour le crime commis dans l’exercice de ses fonctions s’agissant de mentir par écrit en se référant à des lois non existantes. Ce n’est que si elle serait de nationalité autre que monégasque qu’elle recevrait la qualification de membre stagiaire du Club 137. Vu les mensonges sur l’État civil émanant de Votre Parquet, je crois néanmoins qu’elle est de nationalité monégasque, et donc « sédentaire ». La méticulosité de je sous-signé á cet égard découle du fait que BIMCAM n’a toujours pas eu d’information fiable sur Votre nom de famille.

Je tiens à souligner que tout comme cela était le cas avec le Consul de Norvège Claire NOTARI dans ma plainte à Votre attentoin, citée en case 15 sur BIMCAM, je n’ai jamais signé l’accusé de réception. Je l’ai ici, et viens d’en ouvrir la couverture en plastique avec des ciseaux pour la première fois, avec un témoin clef. Je sais que certains en Suède, que cela soit du personnel du Greffe du Premier Ministre Fredrik Reinfeldt, du Parquet International à Stockholm ou de la Police, ont envoyé maintes copies de ma signature. Comme l’on dit dans la langue Shakespeare : « Big mistake » Et ce dernier d’ajouter : « Patience is a vertue ! » (à défaut d’italique, les guillemets restent français)

Je porte également plainte sous la qualification mondialement établie encore à cause de Vous contre Martine PROVENCE, secrétaire du mis en cause Philippe NARMINO pour complicité et / ou coaction sis l’article 137 du Code pénal, avec réitération, hormis l’article 279 pour avoir réitéré les contacts avec des suspects en Suède ou ailleurs, malgré la lettre du Procureur de la Police des Polices à Malmö (Suède). Voir case 3 sur BIMCAM (elle réitéra) et l’affaire Vous concernant vu l’arrêt de la Cour Administrative Suprême du Royaume de Suède.

Une jonction de ces deux dossiers me semble d’actualité. En effet, en m’adressant éventuellement au Président de l’Assemblée Nationale de France, je compte y ajouter le nom d’une certaine Lise TAMM. Je compte le faire (au besoin seulement) en tant qu’ancien membre de la Société Générale des Prisons et de Législation Criminelle de France.

En raison de Votre qualité de prévenu (et donc d’inculpé, je suppose), je ne saurais vous confier le dossier SPIELMANN-NARMINO. Il intéresserait pourtant tout avocat qui vous accompagnerait en ce jour. En effet, il me semble qu’un certain ex-Président du Conseil National aurait des choses à dire sur toute présence à Monaco d’un avocat por Votre compte.

Voici ce que je comptais mettre sous la case 14 de BIMCAM, en son numéro 1271 (tout nétant pas traduit encore)

« 1271.- « L’UDM [l’Union Des Monégasques] pensait que dans un pays membre du Conseil de l’Europe, il pouvait y avoir des opposants qui ne risquaient rien. La justice monégasque vient de démontrer qu’il n’y a pas d’opposants, mais uniquement des dissidents qui ne sont pas dans la ligne, accrochant ainsi la Principauté aux wagons de la Corée du Nord, de l’Iran et du Zimbabwe. »
(Monaco Hebdo #861, 9-15 January 2014)

Once upon a time in Tulle, France, an abbot ordered his vassal’s right hand to be cut off for having had the nerve to appeal a decision sentencing him to have his left hand cut off. *

These were modern days, compared to Monaco anno 2013. Indeed, Monaco is devoid of any possibility to appeal for aggravated crimes. If one is convited of murder or rape in Monaco, there is no Court of appeal above. Who can eventually benefit from an appeals procedure is often at the sole discretion of an instruction judge (* David FRISTEDT, La Procédure pénale et spécialement celle liée à la Cour d’assises, 1995, mémoire; Roger PERROT, Institutions judiciaries, 4ème éd. P. 52, Montchrestien, 1992) (15).

The quote from UDM comes from a current, infected affair called the OpinionWay Poll (Sondage OpinionWay). The former president of the national council (parliament) had tried to check out what the Monegasques wanted politically, through a poll. Chief Prosecutor Jean-Pierre DRENO immediately summoned him to his office for democratic action. Intimidated, said politician and former member of the legislative power (it exists on paper), asked to have a lawyer present. DRENO then told him that if he persisted in wanting a lawyer, he would throw him in jail.

BIMCAM knows that the threat was not idle: recently, a lady of some 65 years of age was released after having spent four years locked up without trial. Add to that that Monaco as of 2013 has made it possible to completely deny access to a lawyer (**), than Tulle and its abbot seems like heaven sake in comparison.

**http://cloud.gouv.mc/DataWeb/jourmon.nsf/9bf97b0da6308cfdc12568c40037f873/6c3278d1ee78d3c4c1257bad0021e36a!OpenDocument The ink of such an illegal monstrosity had not yet had the time to dry than Prince Albert and NARMINO tried to justify their actions: http://cloud.gouv.mc/DataWeb/jourmon.nsf/9bf97b0da6308cfdc12568c40037f873/b89de8ba69288616c1257bad0021ecff!OpenDocument ”

Vu les rapports de police de sur Philippe NARMINO (case 9, BIMCAM), je vous donne le lien à une photo sur le numéro 7, hormis celle de Patricia HUSSON. http://www.yacht-club-monaco.mc/fr/comite-directeur-in53.html

Monsieur le Procureur Général Jean-Pierre DRENO, je vous écris la présente avec Votre titre actuel de ce 7 avril 2014, vu la présomption d’innocence de tout justiciable, et avant toute condamnation définitive avec possibilité de faire appel dans un pays membre du Conseil de l’Europe.

Ce faisant, je vous demande de vous dissocier de toute émancipation ou de mise sous tutelle de résidents suédois lorsque ceci est inconnu des autorités fiscales du Royaume de Suède, par exemple.

Je vous demande également de vous dissocier de l’ordonnance d’Albert II de Monaco, exécutée par Philippe NARMINO et Michel ROGER, consistant en la délivrance en personne (pendant la rentrée judiciaire des tribunaux) d’Albert de Monaco de la plus haute distinction de Monaco, à savoir la Grand Croix de l’Ordre de Saint Charles, donnée à Vladimir POUTINE, président de Russie. Ceci n’a pas pu se faire sans la bienveillance du Consul de Suède, le membre du Club 137 Patricia HUSSON, agissant à l’opposé de la position officielle du Pays dont elle est le consul. Ma source est la Constitution Monégasque. Ajoutons à cela que le Ministre d’État Michel ROGER, membre non-sédentaire du Club 137 a proclamé que toute l’année 2015 à Monaco sera dédiée en son intégralité à la célébration de la Russie. Dont acte.

http://cloud.gouv.mc/Dataweb/jourmon.nsf/9bf97b0da6308cfdc12568c40037f873/5b93238ce0e6ee84c1257c01002ec12d!OpenDocument

Vu les déclarations de Madame la Ministre des Sports du Royaume de Suède, je vous demande, en tant que garant de l’ordre public, avant toute condamnation (éventuelle) définitive vous concernant d’instruire le dossier sur les JO de Sochi vu que c’est grace à Albert II qu’elles ont eu lieu là : http://doubleuoglobe.com/eringer/full-text-of-ioc-complaint.html

Vu le risque que Vous encourrez de Vous faire arrêter à la barre aujourd’hui (à moins que Vous ne soyez déjà incarcéré), avec les huissiers du Club 137 contre Vous , et en l’état du non-Droit parfait de Monaco par Vos soins, la présente vous serait – selon Votre logique – adressée par LR/AR à la Maison d’Arrêt de Monaco, quitte à ce que celle-ci la fasse suivre correctement, vue l’obligation devant le Tribunal Suprême de prendre un avocat (Jean-Pierre LICARI) malgré Votre pouvoir de mettre en prison celle ou celui qui demande un avocat.

Sur la mort d’André Muhlberger (case 5 sur BIMCAM), deux choses : j’ai été exactement dans la même situation, mais j’en survécus. Le MO (Modus Operandi) est le même. De plus amples renseignements ont été réservés à Votre successeur.

Dernière remarque : Une chose est celle d’avoir travaillé pour Philippe NARMINO, et même de se substituer à lui, mais une autre est de ne rien faire, en tant que gardien de l’ordre public, devant les rapports de polices internationales sur quelqu’un qui était qualifié de mafieux bien avant Votre arrivée sur le Rocher. Vu l’article 137 du Code pénal monégasque, outre les texte relatifs à la complicité et / ou à la co-action, oui ou non comptez-Vous Vous dissocier de Philippe NARMINO? Et si non, où est-ce que Vous vous positionnez comme magistrat vis-à-vis le Président de la Cour Européenne de Strasbourg ? http://www.echr.coe.int/Documents/Speech_20131115_Monaco_FRA.pdf La réponse que je viens d’obtenir du bâtonnier actuel laisse à désirer.

Archipel de Stockholm, le 7 avril 2014, sans le temps de relire les fautes de frappes, sous chantages, menaces de mort, et après autres cambriolages.

[signé]
David Fristedt
Rédacteur en chef et Directeur de publication BIMCAM
www.bimcam.com
info@bimcam.com

 

To be contined…